hélicoptères

Secours et interventions dans le ciel européen : acteurs moyens et missions ? 1 / L’Italie

En France, les moyens aériens qui survolent nos différents chantiers sont à l’origine de milles débats passionnés. Les Choucas, Dragon, Pélicans, Milan, (indicatifs de différents vecteurs en France) sont de drôles d’oiseaux qui doivent affronter les logiques de rationalisation sans trop y laisser de plumes. En 2014 la remise en cause du marché d’acquisition de la Gendarmerie a généré un dédit de 5,5 millions d’euros à régler à Airbus Hélicoptère. Les EC 135 devaient remplacer les vieux écureuils mono turbine qui ne doivent plus voler au-dessus des zones urbanisées, c’est un vrai besoin opérationnel mais la Gendarmerie n’a «  plus les moyens d’entretenir une flotte importante » (Michel Cabirol, La Tribune, 04/11/2014). C’est une réalité qui est présente en France comme en Italie.

Différents acteurs concourent à l’accomplissement de missions complémentaires dans la protection des personnes, des biens et de l’environnement, une multiplicité d’acteurs qui se retrouvent dans les airs. Des récentes réformes de spending review, vouées à optimiser les services de l’Etat chamboulent l’organisation des acteurs du secours comme le Corps Forestier et les Capitaineries dans leurs statuts, et d’autre part, les différents programmes de dotation relatif aux hélicoptères.

Aw139

(c) catanzaro.weboggi.it

Lire la suite

×